7 façons de planter des pommes de terre: traditionnelles et inhabituelles



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Lorsque vient le temps de planter des pommes de terre, de nombreux résidents d'été réfléchissent à la façon d'améliorer leur récolte. Pour cela, il existe plusieurs options courantes et pas tout à fait typiques.

Sous la pelle

C'est une méthode très connue de l'ancien grand-père. Pas compliqué et simple - il est demandé par de nombreux résidents d'été qui n'ont pas le désir et le temps de rechercher de nouvelles méthodes de plantation plus modernes.

Sur le terrain labouré, nous faisons des trous avec une pelle, de 5 à 10 cm de profondeur, à une distance de 30 cm les uns des autres, laissant 70 centimètres entre les rangs. Ajouter de l'humus, du compost et couvrir de terre. Redressez avec un râteau après la plantation pour éviter la perte d'humidité.

Il est très important de choisir le bon moment de plantation. Au sommet, le sol doit être de 7 à 8 degrés et dégeler d'environ 40 cm. Et il n'est pas recommandé d'être en retard non plus, sinon l'humidité printanière disparaîtra.

L'avantage de cette méthode est qu'elle convient à n'importe quel site et ne nécessite aucune technique surnaturelle.

Manière hollandaise

Cette méthode simple permet de récolter une récolte d'excellente qualité (environ 2 kg par buisson). Mais cela demande plus d'attention et de soins. Il est nécessaire de traiter correctement avec des agents antiparasitaires spéciaux et d'effectuer une prophylaxie avant et après la plantation.

Les pommes de terre sont plantées dans le sol. À une distance de 30 cm, 70-75 de large, ils forment des rangées du nord au sud. Avant de planter, mettez un peu d'engrais sous forme d'humus et un peu de cendre dans chaque trou, puis le tubercule de pomme de terre et saupoudrez-le de terre des deux côtés, formant une crête. L'essentiel est d'éliminer les mauvaises herbes et de se blottir à temps. En conséquence, les arêtes s'élèvent d'environ 30 cm et le buisson reçoit les substances nécessaires et une quantité de lumière suffisante. Le sol sous la colline contient suffisamment d'oxygène et le transfère aux racines.

L'avantage de ce système est que trop d'eau ou la sécheresse n'est plus dangereuse pour les tubercules. Puisqu'avec une grande quantité d'eau, il roule entre les rangs, et en cas de sécheresse, il y a une protection contre l'évaporation.

Dans les fosses

Avec cette option de plantation, pour chaque tubercule, ils font leur propre trou d'environ 45 cm de profondeur et environ 70 cm de largeur. Les engrais sont placés au fond et des pommes de terre germées sont plantées. Dès que les sommets poussent, plus de terre est ajoutée, peut-être qu'il n'y aura même plus de trou, mais un toboggan d'un demi-mètre.

L'inconvénient de cette option est qu'il faut beaucoup d'efforts pour préparer les fosses. Et un plus - en économisant de l'espace.

Sous la paille

Cette méthode ne prend pas beaucoup de temps. Les graines de pommes de terre sont disposées à la surface d'un sol humide, à une distance de 40 cm, saupoudrez légèrement de terre et recouvertes d'une couche de paille de 20 à 25 cm. La paille est utilisée comme désherbant et rétention d'humidité. Ces pommes de terre sont empilées d'une manière inhabituelle et simple - en ajoutant un peu de paille. La première récolte peut être dégustée après 12 semaines.

L'inconvénient est qu'il existe une probabilité de rongeurs.

Sous le film noir

Cette option de plantation convient à ceux qui souhaitent récolter plus rapidement. La couleur noire attire la lumière, ce qui permet une émergence précoce et accélère le processus de croissance.

Les terres à planter sont déterrées et fertilisées. Couvrir ensuite d'un tissu noir et percer des trous en damier de 10 sur 10 cm pour les tubercules. Au moment de la récolte, les sommets sont coupés et la matière noire est enlevée.

L'inconvénient de cette méthode est qu'il y a des difficultés d'arrosage.

En sacs, boîtes ou fûts

Il s'agit d'une méthode mobile - elle vous permet de déplacer la structure sans endommager les pommes de terre. Et ne prend pas beaucoup de place et vous permet de récolter deux fois plus que d'habitude.

Sacs

Il est nécessaire de prendre des sacs de matériau dense qui permettent à l'air de passer. En vous penchant sur le bord, remplissez-le de terre humide d'environ 20 cm, puis mettez le tubercule de pomme de terre germé et recouvrez-le de la même couche de terre. Placer la structure dans un endroit ensoleillé, égouttez-la légèrement. Il suffit d'arroser à temps, d'éteindre le sac à mesure qu'il grandit et de le remplir.

Barils et caisses

Dans un tonneau ou une boîte, le fond est enlevé, le sol est rempli d'environ 20 cm, les pommes de terre sont disposées et à nouveau recouvertes de terre. Au fur et à mesure que les pousses germent, elles sont recouvertes de terre. Il est placé verticalement contre le mur, de petits trous sont faits pour l'air et pour évacuer une grande quantité d'eau.

L'inconvénient est que vous avez besoin de beaucoup de contenants pour planter beaucoup de légumes.

Méthode Meatlider

Des crêtes ou des crêtes lisses sont faites du nord au sud avec une largeur de 50 cm et une distance entre les rangées jusqu'à 1 mètre. Si vous les remplacez par de longues boîtes, la question du buttage disparaîtra.

Dans le sol creusé et fertilisé, des trous de 10 cm de profondeur en damier sont réalisés sur un lit de jardin en deux rangées. À l'aide de la rainure qui s'est formée au centre, vous pouvez arroser et fertiliser.

Il est important de savoir qu'après cette méthode de plantation, vous devrez changer de lieu l'année prochaine.

  • Imprimer

Évaluez l'article:

(4 votes, moyenne: 2 sur 5)

Partage avec tes amis!


Il existe trois options d'atterrissage courantes:

1. "Shovel" - le plus populaire.

L'atterrissage en douceur sous une pelle est une méthode primitive utilisée par 85% des gens. Un moyen plus simple et plus universel ne peut tout simplement pas être trouvé maintenant. Il y a plusieurs règles de base à suivre:

1. Le trou doit avoir une profondeur de 5 à 10 centimètres. Les pommes de terre ne doivent pas être enfouies profondément dans le sol, car elles risquent de ne pas pousser.

2. 1 pomme de terre est placée dans le trou. S'il est trop petit, vous pouvez en utiliser deux.

3. La distance entre les tubercules doit être de 30 centimètres.

4. Il vaut la peine de reculer de 40 centimètres des rangs, de sorte que plus tard, il soit plus facile de procéder au déracinement.

Cette méthode de plantation ne doit être utilisée que par temps chaud, lorsque le sol est sec. La température idéale du sol est de 6 à 8 degrés. Il se réchauffe à cette température en avril.


Méthodes de plantation de pommes de terre + vidéo

Pour avoir une récolte de pommes de terre, il faut prévoir beaucoup de choses. Et la méthode de plantation n'est pas la dernière chose, cela vaut la peine de l'aborder à fond, en pesant tous les avantages et inconvénients, car il n'y a pas de bonnes et de mauvaises manières - il y en a celles qui conviennent à vos conditions, et celles qui pour une raison quelconque ne conviennent pas.

Il existe trois options principales: atterrissage en douceur, crêtes et tranchées. Laquelle choisir dépend principalement des caractéristiques du sol sur le site. Sur les sols meubles, à faible rétention d'humidité, sableux et limoneux sableux, les tranchées sont préférables; sur les sols limoneux, elles sont plus souvent plantées en billons. Mais il vaut mieux que tout soit en ordre.

1 Ajustement lisse ou "sous la pelle"

Tout est simple ici: ils ont soulevé une couche de terre avec une pelle, mis des pommes de terre dans le trou formé et les ont recouvertes de terre d'en haut.

Cependant, il n'y a qu'un seul inconvénient: faire tout cela seul est très gênant. Mieux vaut travailler ensemble: l'un avec une pelle, l'autre avec un seau de matériel végétal. De cette façon, les choses iront beaucoup plus vite.

Cette méthode convient lorsque le site de plantation est uniforme, que l'eau ne stagne pas dessus et que le soleil illumine et réchauffe uniformément le sol. Vous pouvez l'utiliser lors du développement d'un nouveau site: s'il est difficile de casser des couches de gazon fraîchement labouré, il suffit de les retourner. Mais si le sol est argileux, ne permet pas à l'eau de bien passer et devient très compact après la pluie, ce qui empêche l'air d'atteindre les racines, vous ne devez pas recourir à une plantation en douceur.

Dans les zones gorgées d'eau, avec un niveau d'eau souterraine élevé, sur des sols lourds, il vaut mieux préférer une plantation en crête. Tout d'abord, dans une zone sélectionnée, à l'aide d'un tracteur ou d'une houe, ils font des billons d'environ 15 cm de haut à une distance de 70 cm les uns des autres, puis des tubercules y sont plantés. Dans ce cas, les pommes de terre sont protégées de manière fiable contre l'humidité. Cependant, cette méthode est souvent utilisée simplement parce que. Qu'il y a une opportunité d'utiliser un tracteur ou un motoculteur avec les accessoires appropriés: la technique labourera, coupera les rayons, crachera et déterrera la récolte le moment venu. Sur les sols structurés et consommateurs d'humidité, cela se justifie. Cependant, si le sol est trop meuble, léger, les crêtes élevées s'effritent souvent lors de fortes pluies, exposant les tubercules.

De plus, l'humidité des crêtes part plus vite - le soleil et le vent font leur travail. Donc, si le climat est sec ou si l'été est juste chaud et sec, avec cette méthode de plantation, les pommes de terre auront besoin d'un arrosage supplémentaire.

Dans les régions à climat chaud, sur des sols limoneux et sableux - meubles et retenant mal l'humidité - il est préférable de planter des pommes de terre dans des tranchées. Ce sont, par essence, des "billons inversés": au lieu d'élever les plantations au-dessus du niveau du sol, nous les approfondissons, les protégeant ainsi du dessèchement et de la surchauffe.

Vous ne pouvez pas utiliser cette méthode dans les zones humides, sur un sol dense: une eau stagnante et un mauvais échange d'air détruiront les tubercules. Mais même si cela ne se produit pas, toutes sortes de maladies, la pourriture, survenant facilement dans des conditions défavorables, gâcheront presque certainement la récolte.

Peut-être, de toutes les innovations, c'est cette option qui est le plus activement discutée. L'essence de la méthode: les pommes de terre sont disposées sur une surface plane (souvent même sans creuser, directement sur le gazon) et recouvertes de paille (en l'absence de paille, vous pouvez utiliser de l'herbe coupée, des mauvaises herbes et des matières premières similaires). Au fur et à mesure que les sommets poussent, de la paille est ajoutée aux rangées, "spudding" les pommes de terre avec elle, comme de la terre dans une plantation traditionnelle.

Certains partisans de la méthode utilisent une autre technique non conventionnelle: au lieu de renverser des pommes de terre, ils les décuisent. Autrement dit, ils ne rassemblent pas le sommet de chaque buisson en un tas, mais au contraire, l'étalent et le recouvrent de paille, comme on dit, jusqu'au sommet. Selon mes voisins, qui ont expérimenté de cette manière, les résultats sont satisfaisants: sur chaque branche se forment des stolons supplémentaires (pousses latérales souterraines), sur lesquels poussent les nodules de la future récolte.

L'inconvénient de s'ennuyer est qu'il faut beaucoup plus d'espace pour une usine qu'avec la technologie conventionnelle. Mais les pommes de terre, disent-ils, sortent plus. Et lorsqu'il est cultivé sous paille, il est beaucoup plus facile à récolter: vous n'avez rien à creuser et les tubercules sont propres et bien rangés. En général, dans cette méthode de plantation, beaucoup sont attirés par le manque de travail physique acharné.

Pourquoi, alors, n'est-il pas encore universellement appliqué? Parce qu'il y a aussi des inconvénients. Premièrement, la paille ne retient pas bien l'humidité. Et les pommes de terre sont assez cultivées pour l'humidité et même avec la plantation traditionnelle, elles ont besoin d'être arrosées. Et si votre expérience tombait sur un été sec et chaud, vous pourriez même vous retrouver sans récolte.

Deuxièmement, les souris aiment s'installer dans la paille. Si ces rongeurs ne sont pas rares dans votre région, il vaut mieux choisir une autre méthode.

Par rapport à la plantation sous paille, c'est une méthode plus laborieuse (dans tous les cas, la préparation demandera à la fois des efforts et des dépenses). Tout d'abord, vous devez construire des crêtes élevées - des conteneurs (1 à 1,2 m de largeur et environ 30 cm de hauteur, longueur arbitraire). Ensuite, remplissez-les de matières premières biologiques (sous forme de pâte feuilletée, comme pour les crêtes chaudes) - et vous pourrez planter.

Il est conseillé de placer les tubercules en damier afin que les buissons ne s'ombragent pas. Hilling n'est pas utilisé avec cette méthode de culture. Si, après la récolte, l'ensemencement des billons avec de l'engrais vert et l'ajout de matière organique au fur et à mesure que le sol des caisses se dépose et se comprime, les structures peuvent être utilisées pendant plusieurs années.

Le remplissage organique des boîtes fournit non seulement aux plantes la nutrition nécessaire, mais génère également de la chaleur. Pour cette raison, vous pouvez commencer à planter plus tôt que d'habitude. Les sorties sont minimisées, de sorte que les efforts initiaux consacrés à la disposition des crêtes sont pleinement justifiés. La méthode fonctionne bien pour les zones avec un sol lourd ou gorgé d'eau. Mais dans les climats chauds (ou les étés secs), les caisses hautes crêtes devront être arrosées fréquemment.

Barils. Seaux, réservoirs, même des sacs en plastique solides - presque tous les conteneurs conviennent à la plantation de pommes de terre, si les conditions préalables sont remplies: il y a des trous de drainage pour que l'humidité ne stagne pas dans le conteneur (sinon les tubercules pourriront) le conteneur a un volume suffisant: si la plante est à l'étroit. De petits tubercules se formeront ou il y aura très peu de bons éclairages fournis: les pommes de terre sont photophiles, vous devez donc installer des récipients pour que les plantes ne soient pas ombragées.

Selon la taille du conteneur sélectionné, la technologie d'atterrissage peut varier. L'option la plus simple: un sol fertile est versé dans le récipient avec une couche d'environ 15-20 cm, les pommes de terre sont placées et saupoudrées de terre sur le dessus. Au fur et à mesure que les sommets poussent, le sol est ajouté. Au moment de la récolte, secouez simplement le contenu du récipient et sélectionnez les tubercules.

Vous pouvez trouver des recommandations plus compliquées. Certains, par exemple, conseillent de faire des trous sur les côtés d'un grand sac ou d'un tonneau et d'y planter des pommes de terre (cela se traduit par une plantation à plusieurs niveaux). Mais les avantages pratiques de telles améliorations restent en question: dans des conditions de surpeuplement, il est difficile pour les plantes de former une culture à part entière.

Les avantages incontestables de cette méthode sont sa simplicité et sa commodité. Et l'atterrissage. Les soins ultérieurs et la récolte ne nécessitent pas d'effort physique important, ce qui est essentiel pour de nombreux jardiniers. De plus, l'utilisation de conteneurs vous permet de planter des pommes de terre dans une zone avec n'importe quel sol, même là où il est impossible de la cultiver de la manière habituelle.

La question ne se limite pas aux méthodes de plantation énumérées - nous n'avons considéré que les plus courantes. Et comme vous pouvez le voir, chacun d'eux - à la fois traditionnel et inhabituel - a ses propres avantages et "contre-indications". Par conséquent, lors du choix, il vaut la peine d'évaluer objectivement les conditions existantes et vos capacités, alors la récolte plaira certainement.

Ces directives sont destinées à ceux qui aiment l'expérimentation. Il y a des jardiniers qui, pour une raison ou une autre, ne sont pas satisfaits des méthodes traditionnelles de plantation de pommes de terre - ils sont constamment à la recherche de nouvelles options. Lorsque vous démarrez une expérience, gardez toujours à l'esprit: toute nouvelle méthode est conçue pour des conditions bien définies et est souvent conçue pour résoudre des problèmes spécifiques. Dans d'autres circonstances, ils peuvent tout simplement ne pas fonctionner. Et c’est bien si la récolte est tout simplement inférieure aux prévisions - vous ne vous attendez à rien du tout. Par conséquent, en cas de doute sur le choix, ne vous précipitez pas pour vous arrêter à une seule option. Essayez-en différents - vous ne serez donc certainement pas sans recadrage, mais vous pourrez en même temps comparer les résultats et conclure quelle méthode vous convient.

Lorsque vous cultivez des pommes de terre en barriques, rappelez-vous: toute culture en pot nécessite un arrosage régulier et une alimentation supplémentaire. En effet, dans une quantité limitée de sol, l'humidité et les nutriments sont consommés plus rapidement. De plus, les bacs de plantation peuvent devenir très chauds au soleil. Ce qui est défavorable pour les tubercules qui y poussent.

Quelle que soit l'option de plantation de pommes de terre traditionnelle que vous préférez, plusieurs règles doivent être respectées.

  • Orientez la plantation (qu'il s'agisse de billons, de tranchées ou de rangées) dans le sens nord-sud: les pommes de terre sont exigeantes en éclairage, et cette disposition permettra à toutes les plantes d'avoir suffisamment de soleil et de chaleur.
  • Choisissez la profondeur de plantation en fonction du type de sol et de la taille des tubercules: sur les sols denses et argileux, les pommes de terre ne doivent pas être plantées à plus de 5 cm de profondeur sur du limon, la profondeur optimale est de 8 à 10 cm pour les sols légers sableux et limoneux sableux - jusqu'à 12 cm Les gros tubercules sont plantés plus profondément que les petits, mais vous ne devez pas vous écarter des valeurs moyennes de plus de 2-3 cm.
  • La distance entre les tubercules dans une rangée et entre les rangées dépend de la variété: pour les premiers, un schéma de 25 (30) par 60 cm est recommandé, pour les derniers - 30 (35) par 70 cm. petite, la distance entre eux dans une rangée est préférable de réduire, mais réduire la distance entre les rangées n'en vaut pas la peine: cela rend le buttage difficile et aggravera l'éclairage.


Points forts de l'atterrissage

N'oubliez pas de respecter les distances entre les plantations.Le buisson de pommes de terre ne pénètre pas profondément dans le sol, mais il pousse décemment. Pour les buissons de pommes de terre standard, il s'agit d'environ 60 à 70 cm entre les rangées et d'environ 30 cm entre les buissons. Pour les variétés plus petites, les nombres sont, bien entendu, décroissants.

Le jardin de pommes de terre doit être positionné dans le sens sud-nord pour que le soleil l'illumine complètement. Même un légume aussi simple a également besoin de la lumière du soleil.

Lors de la plantation, n'oubliez pas d'ajouter de l'engrais dans le trou. Par exemple, le fumier ou le compost pourris, les peaux de cendre et d'oignon. Les cendres sont riches en potassium, ce qui est important pour les jeunes tubercules. Et les peaux d'oignon protégeront les pommes de terre des larves du doryphore de la pomme de terre.


TOP 5 des techniques de plantation de pommes de terre inhabituelles

Il existe beaucoup plus de méthodes inhabituelles de plantation de pommes de terre que cinq, dont nous parlerons ci-dessous. Mais vous devez savoir d'où viennent ces techniques. Après tout, en règle générale, ils ne sont pas le résultat du progrès scientifique et technologique. Ce n'est ni plus ni moins que l'ingéniosité des résidents d'été. Chaque méthode inventée a été conçue pour résoudre un problème spécifique. Par exemple, pour faire face au manque d'espace dans le jardin ou le sol vierge, qui a été hérité et que vous ne voulez pas du tout déranger par la transformation, mais que vous voulez cultiver des pommes de terre en même temps.

Nous espérons que les cinq méthodes innovantes suivantes vous aideront également. Et peut-être qu'ils aideront non seulement, mais pousseront également à l'invention d'une autre méthode non conventionnelle de plantation d'un légume traditionnel pour notre pays.

Planter sous paille

Fonctionnalité.La méthode de plantation sous paille implique la formation de trous et l'envoi de matériel de plantation dans ceux-ci. Mais vous n'avez pas besoin de remplir les trous avec de la terre. La paille est utilisée à la place de la terre. Les jardiniers ajoutent de la paille pour augmenter son volume à mesure que les buissons de pommes de terre se développent. Beaucoup de gens notent que les pommes de terre cultivées de cette manière sont grosses et propres. Il est facile à déterrer et n'a pas du tout besoin d'être nettoyé des mottes de terre adhérentes.

Pertinence. Cette méthode est particulièrement pertinente pour les débarquements vierges. Vous n'êtes pas obligé de cultiver la terre - et c'est un plus. Et un autre avantage est qu'aucune mauvaise herbe ne peut germer à travers la couche de paille. Par conséquent, dans la saison à venir, votre terre vierge se transformera en un potager soigné et propre. La méthode est également pertinente sur un sol lourd, car l'utilisation de la paille permet de ne pas la déterrer du tout (il est totalement facultatif de planter des pommes de terre dans le sol). De plus, après la récolte, la paille restante peut toujours être déterrée avec le sol. Cela aidera à améliorer considérablement la structure du sol.

Atterrir sous un film sombre

Fonctionnalité.Nous prenons un assez gros morceau de film sombre ou de matériau non tissé foncé utilisé dans le jardinage, en recouvrons le futur jardin de pommes de terre et en formons des coupes en forme de croix (comme pour coller du papier peint aux emplacements des points de vente). Les coupes peuvent être échelonnées ou consécutives, selon ce qui vous convient le mieux. Sous chaque coupe, vous devez sélectionner le sol avec vos mains, formant ainsi un petit trou. Placez les pommes de terre dans chaque trou. Tout. Il ne reste plus qu'à saupoudrer le film avec une petite quantité de terre. Vous n'aurez plus à arroser ni à éliminer les mauvaises herbes du lit de pommes de terre à l'avenir.

Pertinence. Le plus souvent, la méthode de plantation sous le film est mise en œuvre avec des pommes de terre primeurs. Ceux qui ont essayé cette méthode s'assurent qu'elle est efficace: disent-ils, la récolte mûrit plus vite et en quantités beaucoup plus importantes que d'habitude.

Atterrissage dans des boîtes

Fonctionnalité.Pour mettre en œuvre cette méthode de plantation, vous devrez acquérir des boîtes spéciales. Le principe est exactement le même que lors de l'organisation de lits hauts. Les caisses dans lesquelles vous planterez les tubercules un peu plus tard devraient mesurer environ 0,3 mètre de haut. La largeur de la boîte ne doit pas dépasser 1,2 mètre. La longueur dépend du type de jardin dont vous disposez et en général de la disponibilité de l'espace libre. Dès que les boîtes sont prêtes, n'hésitez pas à les remplir de substrat organique et à y envoyer les tubercules en les plaçant en damier. Il devrait y avoir deux lignes dans chaque case. Une distance de 0,3 mètre doit être maintenue entre les rangées.

Pertinence. La méthode de plantation en caisses peut être utilisée en toutes circonstances et dans absolument toutes les régions. Vous n'avez pas besoin d'éliminer les mauvaises herbes, ni de blottir les jeunes buissons. Et si vous ajoutez de la matière organique aux boîtes de saison en saison, vous pouvez utiliser ces lits inhabituels en permanence, et pas une seule fois.

Plantation en fûts, seaux et sacs

Fonctionnalité.En utilisant cette méthode, vous pouvez planter des pommes de terre dans tout ce que vous voulez - dans n'importe quel récipient vide. Pour cela, non seulement un sac convient, mais aussi un vieux tonneau vide et même une vieille valise. Il suffit de remplir le récipient avec le substrat et d'y ajouter de la terre au fur et à mesure que les arbustes poussent.

Pertinence. La méthode est plutôt bizarre, mais ils disent qu'elle est assez efficace. Il n'y a aucune contre-indication à son utilisation.

Atterrissage dans les monticules

Fonctionnalité.D'après le nom, il est clair que dans ce cas, vous devrez former des collines artificielles dans votre propre jardin. Cela se fait comme suit. Nous traitons le lit de jardin. Nous le balisons en mettant en évidence des zones d'un diamètre de deux mètres. Nous utilisons le cercle pour former les trous, mais en même temps, il est nécessaire d'observer la distance entre les trous: la distance minimale est de 25 cm et la distance maximale est de 40 cm. , il sera possible de commencer à les frapper. Peu à peu, un cratère d'irrigation se formera à l'intérieur du cercle et le cercle lui-même sera représenté comme une élévation.

Pertinence.La plantation en monticules est pertinente si vous souhaitez récolter une récolte importante, tout en ayant une petite place pour organiser un jardin de pommes de terre.

Certains pensent que les méthodes à l'ancienne sont plus pratiques et efficaces. D'autres sont convaincus que l'avenir réside dans l'innovation. Je me demande ce que tu en penses?



Commentaires:

  1. Laureano

    Quels grands conversationnistes :)

  2. Bellinus

    Ne pas dire que c'est plus.

  3. Pellam

    Wacker, une phrase magnifique et qui tombe à point nommé

  4. Kagakus

    Je m'excuse, ça ne m'approche pas du tout.



Écrire un message


Article Précédent

Modèle de devis d'aménagement paysager

Article Suivant

Entreprises paysagistes d'Edina